La voix

« On fait du théâtre parce qu’on a l’impression de n’avoir jamais été soi-même et qu’enfin on va pouvoir l’être »,

Louis Jouvet

Le comédien se met à l’écoute du monde et de son personnage. Il se fond en un autre, parfois jusqu’à la déraison. Les limites entre le réel et l’imaginaire sont ténues pour celui qui ose se perde en un autre. Sa voix se fait entendre, annonciatrice du bien ou du mal, expression vivante de la pensée de l’auteur et du fantasme du metteur en scène. Tout repose sur la justesse et l’intensité de son jeu. Le comédien dispose d’une liberté qu’on lui envie tous : celle d’incarner tous les désirs et toutes les réalités, aussi éloignés soient-ils des mœurs sociétales. Dans la même impulsion que pour les metteurs en scène, nous leur donnerons voix. Je vous invite à suivre les comédiens qui nous ont émus, troublés, obsédés et parfois même hantés. Ceux qui, à travers leurs mots et leurs silences, ont bouleversé nos réflexions, nos acquis et notre âme.

Pin It on Pinterest